L’innovation audiovisuelle à Genève

Événement

GVA2

vendredi 22 juillet 2022

Restaurant La Perle du Lac

GVA2 a eu le plaisir de convier Anais Emery, directrice du Geneva International Film Festival (GIFF), Caecilia Charbonnier, co-fondatrice, présidente et directrice de la recherche d’Artanim, un centre spécialisé dans les technologies de capture de mouvement et co-fondatrice et directrice de l’innovation de Dreamscape Immersive, Javier Bello co-fondateur et CEO de la startup Imverse ainsi que le Dr Marcello Ienca, chercheur à la Faculté des sciences humaines de l’EPFL, où il dirige l’unité de recherche sur l’éthique des systèmes intelligents.

Nos orateurs nous ont fait prendre conscience de la vitalité du domaine de l’audiovisuel à Genève et plus spécifiquement celui de la réalité virtuelle, ses opportunités, les innovations qui ont cours mais également les considérations éthiques liées à ces évolutions technologiques.

Voici un bref résumé des points saillants de nos discussions :

  • Nous ne sommes encore qu’au commencement de cette aventure car les développements et opportunités sont innombrables. L’évolution technologique dans le domaine de l’audiovisuel est extrêmement dynamique, à tel point qu’elle affectera durablement d’autres domaines de notre vie que le simple divertissement : la santé, l’éducation, les métiers, les médias et la société dans son ensemble et ceci, dans un futur relativement proche.
  • Genève est clairement un acteur prépondérant de cet écosystème; les orateurs présents incarnent des entités au rayonnement mondial, que ce soit :
    • le GIFF avec son positionnement précurseur et l’intégration de films, séries, installations interactives et d’œuvres en réalité virtuelle dans sa programmation ;
    • la Fondation Artanim et ses activités de recherche et développement dans les domaines médical, culturel, éducationnel et dans le divertissement qui a conduit à la création de sa spin-off commerciale :
    • Dreamscape et les succès que l’on connaît, notamment à travers son aventure hollywoodienne et l’ouverture à Genève du premier centre de réalité virtuelle immersive ;
    • Imverse qui travaille avec de très grandes sociétés pour permettre entre autres, une communication en 3D et en temps réel entre leurs collaborateurs où qu’ils soient.
  • De très grandes compagnies tentent de définir les règles et de capter une très grosse part de ces marchés. Les plus petits acteurs, qui sont parfois plus innovants, ont tout à gagner à se fédérer afin de diversifier l’offre et éviter des situations de monopole.
  • Une régulation est nécessaire. Nous bénéficions maintenant de l’expérience d’internet et pouvons donc anticiper une partie des changements sociétaux que cette révolution va induire mais pas toutes ses conséquences. Genève, où le World Wide Web a été inventé et où l’Internet Society est implantée, a une place à prendre en matière de régulation et de gouvernance sur ce sujet.

Ce que chacun peut faire à son niveau c’est de soutenir l’installation du régulateur de ces nouvelles technologies à Genève, de partager l’expérience Dreamscape avec vos proches et de participer à la prochaine édition du GIFF.

Découvrez aussi

Réseau FPG